Un vélo électrique pour découvrir la Nouvelle-Zélande

Il est bien connu qu’en Nouvelle-Zélande, la protection de l’environnement tient une place prioritaire. Avant même que vous y mettiez les pieds; la douane s’assure que vous n’apportez pas avec vous quelque chose qui pourrait porter atteinte à la nature du pays. Et gare à celui qui prend l’écologie à la légère ! Grosses amendes et même expulsion l’attendent ! Il est donc normal que visiter une ville ou une région avec un vélo électrique soit très apprécié et encouragé au pays des Kiwis.


Le VAE, un véhicule de plus en plus populaire auprès des vacanciers du pays des Kiwis

La popularité du vélo à assistance électrique (VAE) ne cesse de gagner du terrain dans le pays des longs nuages blancs. Que ce soit dans l’industrie des vacances à vélo ou même dans le marché du cycle en général; le nombre de VAE est en augmentation. Cela est dû au fait que de plus en plus de personnes prennent conscience des différents avantages qu’ils offrent. D’ailleurs, beaucoup veulent gouter aux joies que procure la découverte d’une région à bicyclette; mais se trouvent souvent limités par leurs conditions physiques.

Avec un vélo électrique, vous n’avez plus à vous soucier des collines et des longues distances. Il peut vous offrir un boost de 50 % à 150 % à votre coup de pédale. Vous allez alors remarquer lors de vos vacances en Nouvelle-Zélande que le nombre de visiteurs (et même de locaux) qui s’adressent aux agences proposant des circuits en « E-Bikes » est en augmentation. Il est vrai que la beauté de la nature du pays des Kiwis s’apprécie mieux en roulant tranquillement sur ces deux roues !


S’adonner à l’aventure en E-Bike depuis Queenstown

La belle Queenstown fait partie de l’une des premières villes à populariser l’usage du vélo électrique sur les terres néozélandaises. Vous n’aurez donc pas de mal à y louer ce type de véhicule ou même à trouver une agence proposant des circuits en VAE. Vous pouvez notamment emprunter les pistes cyclables de la capitale mondiale de l’aventure avant de rejoindre le fameux Otago Central Rail Trail et ses 150 km de sentiers interdits aux voitures.

Au cours de cette aventure, vous allez entre autres découvrir de charmants petits villages ainsi que des mines d’or abandonnées. Vous allez aussi apprécier le savoir-faire des hommes d’autrefois qui ont su construire des viaducs et des tunnels solides sans les outils modernes que l’on connaît aujourd’hui. Votre itinéraire vous mènera également le long de la superbe côte Pacifique en suivant de pittoresques routes secondaires.

Top