La nouvelle tendance du bikepacking

Né aux États-Unis à la fin des années 2000, le concept de bikepacking se présente comme une philosophie de voyager à vélo, à la fois ingénieuse et novatrice. Synonyme de liberté et de plaisir, il est conçu pour mener les cyclistes toujours plus loin. Présentation d’une tendance qui apporte un nouveau souffle aux adeptes d’excursions en tout-terrain.

Qu’est-ce que le bikepacking ?

La nouvelle tendance du bikepacking

Le concept du bikepacking peut se résumer en un deux mots : légèreté et minimalisme. En effet, il privilégie l’autonomie et le confort du voyageur en proposant des systèmes d’attache, pensés pour réduire considérablement le poids de l’équipement sur le vélo. De fait, les porte-bagages et les remorques ne sont pas utiles, puisque le véhicule lui-même a pour vocation de transporter tout le nécessaire de voyage.

Voyager léger pour plus de maniabilité

Concrètement, les sacoches de bikepacking s’accrochent directement au cadre, à la selle ou au guidon du vélo. Elles sont conçues pour être souples, légères et de formes adaptables, afin d’assurer une meilleure répartition des charges, tout en ne gênant pas le pédalage. Les sacoches sont le plus souvent fixées au moyen de boucles velcro et de systèmes de sangles et de clips (par exemple, autour de la selle). Leur volume varie selon les modèles, mais peut atteindre jusqu’à 20 litres. Autre avantage : le gain de poids assure une plus grande stabilité et donc, une maniabilité optimale de son VTT. Il est à noter que le bikepacking convient tout aussi bien pour un vélo électrique.

Des sacoches qui s’adaptent à chaque besoin

L’un des plus grands atouts du bikepacking est de pouvoir emporter tout l’équipement nécessaire avec soi, sans superflu. Par exemple, une sacoche saddlebag, qui épouse la forme de la selle, peut contenir des vêtements de rechange et un sac de couchage, alors que la sacoche de cintre (guidon) abrite volontiers les effets personnels, comme un téléphone ou un passeport. Les sacoches de roue avant et arrière sont davantage pensées pour les accessoires, comme un livre, une gourde, ou la trousse de secours. Quant à la sacoche dite frame-bag, qui épouse le triangle du cadre, elle est idéale pour stocker les outils et les collations.

Une randonnée à vélo au plus près de la nature

Pédaler plus léger ouvre de nouveaux horizons. En raison de la meilleure répartition des charges, le bikepacking permet au cycliste de s’aventurer sur des terrains peu empruntés : routes, chemins, et sentiers étroits lui sont davantage accessibles. Certaines marques proposent des sacoches imperméables, afin de protéger son nécessaire de voyage sur les chemins détrempés et les jours de pluie. Les adeptes de nuits en pleine nature tirent profit de leur équipement judicieusement réparti pour vivre des expériences inoubliables, à la belle étoile.

Une communauté de passionnés toujours croissante

Populaire aux États-Unis, le bikepacking est une discipline culturelle encore nouvelle, qui séduit de plus en plus d’adeptes à travers le monde. La possibilité de voyager ultra-léger tout en privilégiant l’exploration d’espaces naturels en tout-terrain, (sans pour autant négliger les réglementations en vigueur), regroupe une très importante communauté de bikepackers, animés par des valeurs de solidarité et de fraternité. Par ailleurs, ce concept, qui se définit comme une sorte de « randonnée à vélo », promeut une forme de tourisme durable et respectueux de l’environnement, avec pour credo : revenir à l’essentiel.

Top