Scooter électrique : attention à votre sécurité sur la route

Avec la favorisation des véhicules électriques pour des actions écologiques, les scooters électriques sont de plus en plus adoptés aujourd’hui. C’est un outil très pratique qui est conçu spécialement pour les déplacements quotidiens. Avoir un minimum d’information est une nécessité pour un usage sécurisé.

Scooter électrique : avec ou sans permis

En terme légal, l’usage d’un scooter électrique est à peu près les mêmes que pour les scooters thermiques. En effet, un scooter avec une puissance inférieure ou égale à 4 000 watts équivalant à 50 cm3 peut être conduit sans permis et accessible à partir de 14 ans avec un brevet de sécurité routière ou BSR à la disposition.

Ce type de scooter électrique entre dans la catégorie administrative L1e pour une vitesse limitée à 45 km/h. Au-delà de 4 000 watts jusqu’au 11 000 watts, un permis de conduire est requis pour conduire un scooter électrique. Celui-ci est équivalent à 125 cm3 qui intègre la catégorie administrative L3e. Il faut avoir un permis A1, A2 ou B pour avoir l’autorisation de conduire ce deuxième type de scooter.

Avec une facilité d’utilisation, ce véhicule électrique permet un déplacement rapide et plus écologique dans les milieux urbains aussi bien pour les professionnels, les commerçants que pour les étudiants. Il est disponible en différentes marques et fonctionne comme la meilleure trottinette électrique adulte puissante.

Scooter électrique : attention à votre sécurité sur la route

L’assurance pour la sécurité routière

Puisque les scooters électriques roulent sur des voies publiques, se faire assurer est une obligation. En effet, avec des outils de ce genre, les risques d’accident sont toujours présents que ce soit pour le propriétaire du scooter en question et surtout pour des susceptibles victimes.

L’assurance est indispensable pour couvrir les dégâts qu’un accident peut engendrer et surtout pour rouler en toute sécurité. Différentes modalités d’assurances peuvent être souscrites selon le type de couverture dont vous souhaitez bénéficier, mais au minimum, une assurance de responsabilité civile doit être prise. La non-souscription à une assurance est passible de sanction à la suite d’un contrôle ou après un accident puisqu’il s’agit d’une recommandation légale.

Les mesures de sécurité

L’utilisation des deux roues électriques requiert des équipements adaptés pour des raisons de sécurité. En effet, la loi recommande l’utilisation des casques et des gants certifiés CE en guise de protection. Les gants choisis se doivent d’être bien ajustés pour une meilleure couverture de vos mains et surtout pour une facilité de mouvement.

Aussi, il faut savoir que les règles de circulation routière s’appliquent également aux conducteurs de scooter électrique. De ce fait, l’utilisation de clignotants est obligatoire pour tout changement de direction que ce soit dans un virage, une traversée ou bien dans un tournant.

Le scooter doit être équipé de feux de stop et également de catadioptres blanc, rouge et orange. Ils ne doivent pas manquer de suivre les feux de circulation, les règles de priorités, etc. Le manquement à ces règlements constitue un agissement contre la loi donc sanctionnée par des amandes, autant faire attention.

Top