5 choses essentielles à savoir sur le VTT électrique

Avec le VTT électrique, vous pourrez vous déplacer plus rapidement et gravir les côtes sans beaucoup d’effort. Il en existe différents types adaptés pour chaque besoin et qui possèdent chacun des caractéristiques spécifiques.

Par exemple, les caractéristiques du moteur, de la batterie, le prix et la vitesse d’un VTT sont des éléments importants à connaître. Cet article fait un tour d’horizon sur des détails importants à savoir sur un VTT électrique avant son achat.

Les activités adaptées pour un VTT électrique

5 choses essentielles à savoir sur le VTT électrique

Avant l’achat d’un VTT électrique, il faut se questionner sur l’usage qu’on souhaite en faire. La réponse à cette question va aider à orienter le choix vers un type de vélo électrique qui convient réellement aux attentes du cycliste. Un vélo électrique peut être utilisé par exemple pour :

  • Aller au travail
  • Se promener
  • Faire des courses
  • Aller au cinéma ou au restaurant
  • Transporter des charges

Pour une utilisation en centre-ville, il existe des vélos électriques pliants, conseillés pour ceux qui prennent les transports en commun. On distingue aussi des vélos électriques urbains confortables et performants ou même des vélos cargos électriques, pour y placer tous vos enfants ou paquets.

Si l’on désire rouler sur une route, le choix se portera plutôt sur un VTT électrique homme ou un speed bike spécialement conçu pour les amateurs de vitesse. Pour les adeptes de la randonnée à vélo, les VTT électriques et les Gravel bikes sont parfaits pour la circonstance.

Les types de moteurs pour VTT électrique

5 choses essentielles à savoir sur le VTT électrique #2

Les moteurs de vélos électriques sont soit situés au niveau de la roue avant, de la roue arrière ou soit dans le pédalier. Selon son emplacement, le ressenti du cycliste sera radicalement différent.

Pour le moteur intégré au moyeu avant, la conduite est souple, simple et pratique notamment en ville. Toutefois, on note plus de poids dans la direction. Le moteur intégré à la roue arrière quant à lui offre une conduite plus dynamique, plus réactive. Ce type de vélo est beaucoup plus recommandé pour les cyclistes sportifs.

Contrairement aux deux moteurs précédemment cités, le moteur pédalier est utilisé sur la quasi-totalité des modèles haut de gamme. Il offre une assistance à la conduite plus progressive. Le poids est aussi mieux équilibré puisque le moteur se trouve au centre du vélo.

Les moteurs de marque Bosch, Panasonic, Shimano, Bafang, TranzX ou Yamaha compte parmi les marques qui ont fait leurs preuves sur le marché.

La capacité des batteries des VTT électriques

L’un des critères de choix du vélo électrique est aussi l’autonomie et la longévité de sa batterie. Les batteries des VTT électriques actuels sont presque toutes conçues à partir de la technologie lithium-ion. Néanmoins, de grandes disparités existent encore quant à leurs capacités.

En général, la capacité d’une batterie de vélo électrique varie entre 300 et 600 Wh. L’autonomie réelle de votre vélo électrique dépendra ensuite de l’efficience du moteur, du poids du cycliste, mais aussi du niveau d’assistance.

5 choses essentielles à savoir sur le VTT électrique #3

Le prix d’un VTT électrique sur le marché

Les vélos électriques existent pour toutes les bourses : de 500 € à 2 000 € voire beaucoup plus. Outre la qualité des composants électriques (moteur et batterie), c’est aussi souvent les équipements de la partie cycle qui justifient l’écart de prix.

Si vous souhaitez faire du vélo électrique une pratique régulière, il est souhaitable de ne pas investir moins de 1000 à 1200 € pour un modèle urbain. C’est une précaution pour éviter d’être déçu par la fiabilité.

La vitesse d’un VTT électrique

Les VTT électriques permettent d’aller plus vite que des vélos classiques. En revanche, les réglementations sont établies dans plusieurs pays telles que la France, de sorte que la vitesse d’un VTT électrique ne dépasse pas les 25 km/h.

Il existe également des « speeds e-bikes » qui atteignent les 45 km/h. Mais ces derniers ne sont plus considérés comme des vélos. En effet, ils nécessitent une immatriculation. De même, leurs conducteurs doivent porter un casque et ne peuvent pas circuler sur les pistes cyclables.

Par ailleurs, la vitesse moyenne d’un VTT électrique est de 19 km/h et donc supérieure à celle d’un véhicule motorisé en ville (18 km/h), d’un bus (17 km/h) ou d’un vélo classique (15 km/h).

Top
Vélos en promotion