Pourquoi le fat bike fait-il un malheur ?

Ils sont beaux, ils sont massifs, et on les voit de plus en plus, ce sont les Fat Bikes ! Le Fat Bike est un VTT….non, c’est plus qu’un VTT: c’est une évolution de ce dernier, orientée d’avantage vers certains types de terrains, grâce à ses gros pneus.

Les caractéristiques du Fat Bike

Le Fat Bike est donc un vélo qui est muni de pneus beaucoup plus épais, ce qui réhausse le cadre. Tout comme le 4×4 ou le monster truck, le Fat Bike vous permet de franchir bien plus aisément la plupart des obstacles. De même que sur sol mou, votre adhérence est nettement améliorée car la surface en contact avec le sol est plus grande, ce qui améliore votre tenue de route.
La largeur des pneus permet également de jouer le rôle de déblayeuse, ce qui vous évite de vous enfoncer et de rester bloqué (tout en occasionnant éventuellement une petite chute).

Pourquoi le fat bike fait-il un malheur ?

Les meilleurs spots où rider

Les types de sols pour lesquels le Fat Bike est conçu, sont les sols avec beaucoup d’obstacles, les sols rocheux, les petites rivières ou cours d’eau, la neige et le sable.

Enfourchez donc votre Fat Bike :

  • En montagne: il sera parfait pour passer les gros cailloux et certaines pierres, et les risques de glissements seront diminués.
  • Dans la neige et la poudreuse, pour une ballade ou une session en dehors des pistes.
  • En forêt: N’ayez plus peur de prendre de face un petit tronc d’arbre ou une branche, ni de traverser une petite étendue d’eau très peu profonde.
  • À la plage, le long de la mer par exemple, voir même carrément dans les dunes.

D’ailleurs, si vous passez un peu de temps libre du côté des cités balnéaires, vous verrez que les cyclistes en Fat Bike, ainsi que leurs stands de location, ont fleuris dernièrement. Vous en verrez notamment sur les plages du Sud, ou en Floride par exemple. Vous pouvez trouver le votre en magasin ou sur une boutique en ligne.

Top