Service de coursiers à vélo : une alternative saine, écologique et économique

La mobilité sur Paris reste un réel problème malgré les efforts techniques et  matériels qui ont été élaboré et mis sur pieds. Le stress, le bruit  sans oublier la pollution fait parti du quotidien   des parisiens.  Arriver à l’heure à son lieu de travail ou  à un rendez-vous est la question qui hante  les parisiens.

Toutefois depuis quelques années la mairie de Paris favorise l’usage du vélo  avec des projets comme « Vélib » lancé en 2007 pour lutter contre les bouchons mais aussi la pollution. En effet depuis  le lancement du vélo en libre-service, les parisiens utilisent de plus en plus les 2 roues en ville.

D’ailleurs beaucoup d’entreprise de service de coursier sur Paris utilise le vélo pour la livraison de petit colis http://www.parispanamecourses.com/. Et les clients optent eux même pour le vélo qui est plus pratique et plus rapide aux heures de bouchons pour la livraison de petit colis sur Paris et en île de France. En effet les citoyens sont de plus en plus conscients de leur responsabilité envers l’environnement mais aussi envers leur ville.

En effet  il est évident que le vélo est le moyen de transport urbain de demain. Une  l’alternative  saine et économique contre la pollution  et qui solutionne en même temps les problèmes de mobilité urbaine dans les grandes  villes à forte agglomération comme Paris. Toutefois il important qu’il est y l’implication  des populations pour la réussite des projets comme « vélib ». L’usage du vélo est de plus en plus effectif en milieu urbain et pas seulement à France. La Belgique mais aussi le Danemark favorise le transport à vélo.

En France depuis le lancement du libre-service en 2005 à Lyon  plus d’une vingtaine de villes ont  suivi ce nouveau concept. Ainsi selon le conseil général au développement durable (CGDD) 2500 stations ont été ouvert avec 32 000 vélos en libre-service. Paris  à lui seul compte 20 000 vélos en libre service.

Ce qui a fait progresser l’usage du vélo en milieu parisien de  46% entre octobre 2006 à octobre 2007. Et en plus les avantages environnementaux sont énormes. Néanmoins le Projet vélib devrait  être plus efficace même s’il a doublé l’usage du vélo à Paris. Ainsi qu’un plan de relance a été mis sur pieds par le maire de la ville Mr Delanoë.

L’objectif est de faciliter le transport en vélo à paris du Nord au Sud et  d’Est en Ouest. En effet le projet vélib constituait quelque faiblesse qui  rendait la circulation en vélo limité dans certaine arrondissement. Ainsi un  nouveau projet de loi  sur le  « plan vélo de Paris » pour 2010/ 2012 est élaboré par le maire. Ce projet devra être  adopté  le 7 juin 2010 pour porter les aménagements cyclables de 700 kilomètre contre 400 actuellement. Le plan prévoit  aussi l’ouverture de 1000 places de stationnements chaque année.

La ville veut  accroître la circulation en bicyclette de 30% en île de France. Pour cela des 10 portes  de passage seront ouverte en banlieue. Et mieux encore toutes les rues qui sont limitées à 30 km/h  disposeront d’un double sens cyclables. Le vélo à l’avantage d’être silencieux, facile à garer et accessible et surtout écologique.

Top